15 États membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) discutent des pesticides hautement dangereux et de la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam

Johannesbourg (Afrique du Sud), du 5 au 9 mars 2018

Points essentiels : l’atelier a été centré sur l’élaboration d’une stratégie régionale visant à s’attaquer au problème des pesticides hautement dangereux et a apporté une formation technique pour le renforcement des capacités des pays d’Afrique australe à évaluer les risques posés par les pesticides et à mettre en œuvre la Convention de Rotterdam.

Organisateurs : l’atelier a été organisé par l’équipe de gestion des pesticides de la FAO avec le soutien financier du projet de Renforcement des capacités des pays en matière d’accords multilatéraux sur l’environnement – phase 2 (« ACP/MEAs 2 »), le soutien technique et financier du Secrétariat de la Convention de Rotterdam, le soutien technique de l’Agence suédoise des produits chimiques (KemI), l’université de Cape Town (UCT) et le Secrétariat de la SADC.

Langue de travail : anglais

Groupe cible : le groupe cible comprenait des responsables du registre des pesticides, des AND de la CR et des parties prenantes des ministères de l’Agriculture, de la Santé et de l’Environnement des pays suivants : Angola, Botswana, République démocratique du Congo (RDC), Lesotho, Malawi, Île Maurice, Madagascar, Mozambique, Namibie, Seychelles, Afrique du Sud, Swaziland, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

Documents de l’atelier

 

TitleEnglish
Items: 2Load time table: 233.9905 msec
Agenda268.95 K
Report1.32 MB

Résultats

La réunion a discuté de la marche à suivre pour la validation nationale du document régional révisé de la SADC sur la gestion des pesticides. Ces directives sur la gestion des pesticides favoriseront l’harmonisation de l’homologation des pesticides dans la région. De plus, les participants ont ouvert la voie à une stratégie régionale de gestion des pesticides hautement dangereux. La formation dispensée sur l’outil d’homologation des pesticides de la FAO aidera les participants à évaluer les risques posés par les pesticides ainsi qu’à prendre des mesures d’atténuation, et par suite à homologuer, interdire et réglementer les pesticides. Les participants ont une idée claire des avantages que présente la Convention de Rotterdam (CR) et des obligations générales en relevant, ainsi que des possibilités qu’elle offre aux Parties. De plus, il est clairement apparu que la CR peut aider les pays au cours des 3 étapes (identification – évaluation – atténuation) de la gestion des pesticides hautement dangereux en leur permettant d’utiliser toutes les informations disponibles à l’annexe III, dans la circulaire PIC, les documents d’orientation des décisions et à travers l’assistance technique continue concernant les solutions de remplacement. Tout cela aidera les AND à préparer des notifications de mesures de réglementation finale et à les communiquer au Secrétariat de la CR.

Coordonnées de la personne à contacter

Christine Fuell (Responsable technique principale) E-mail : Christine.Fuell@fao.org.