Atelier sous-régional pluripartite pour les pays insulaires du Pacifique sur les solutions de remplacement des pesticides nouvellement inscrits et proposés pour inscription au titre de la Convention de Rotterdam

Rarotonga, îles Cook, du 8 au 11 août 2016

Lieu: Rarotonga, îles Cook, Université du Pacifique sud, campus d’Avarua

Aperçu: La 7e Conférence des Parties, tenue en 2015, a demandé au Secrétariat de la Convention de Rotterdam de continuer à poursuivre les travaux sur les solutions de remplacement des produits chimiques nouvellement inscrits ou à l’examen en vue de leur inscription à l’annexe III. Dans le cadre d’un projet de la Commission européenne, un financement a été accordé pour permettre de se concentrer sur le Renforcement des capacités des pays insulaires du Pacifique concernant les solutions de remplacement des pesticides nouvellement inscrits et proposés pour inscription au titre des Conventions de Stockholm et de Rotterdam. Des études sur les pesticides disponibles et les pesticides utilisés dans le Pacifique ainsi que sur les solutions de remplacement potentielles ont été identifiées et réalisées. Avec les études de cas effectuées dans la région, elles ont servi de base à cet atelier sous-régional pluripartite pour les pays insulaires du Pacifique sur les solutions de remplacement des pesticides nouvellement inscrits et proposés pour inscription au titre de la Convention de Rotterdam.

Langues de travail: Anglais

Organisateurs

L’atelier a été organisé par la partie FAO du Secrétariat de la Convention de Rotterdam en collaboration avec le bureau sous-régional de la FAO pour les îles du Pacifique (Samoa) et financé par un projet du Programme thématique Défis et Biens publics mondiaux (GPGC) de la Commission européenne, avec les contributions financières de la FAO, de l’Island Sustainability Alliance C.I. Inc (ISACI), du programme mis en œuvre par la FAO relatif aux Accords multilatéraux sur l’environnement en Afrique, aux Caraïbes et dans les pays du Pacifique ; Reseau national sur les produits toxiques (NTN), et du Pesticide Action Network (Réseau d’action contre les pesticides) Asie et Pacifique (PAN AP), le Ministère de l’agriculture des Îles Cook.

Objectifs de l’atelier

Les objectifs spécifiques consistaient à identifier les éléments clés des impacts environnemental et socio-économique des pesticides dangereux et des solutions moins dangereuses pouvant les remplacer, à faire des études de cas dans plusieurs PEID ainsi qu’à partir des résultats de démonstrations sur le terrain disponibles, et à promouvoir les solutions de remplacement des pesticides dangereux. On était censé formuler des recommandations concrètes sur la manière de progresser vers l’adoption de solutions moins dangereuses en remplacement des pesticides dangereux.

Público destinatario

L’atelier s’adressait aux Parties ainsi qu’aux pays non-Parties à la Convention de Rotterdam de la région Pacifique. Trente-cinq participants venus de 11 pays représentant des parties prenantes de 7 Parties et 4 pays non-Parties ont reçu des explications sur les principales obligations au titre de la Convention. Les pays non-Parties ont en outre été informés des étapes du processus de ratification. Parmi les représentants d’organisations partenaires clés figuraient le Secrétariat de la Communauté du Pacifique (SPC), POETCOM, et la FAO.

Documents de l’atelier

 

TitleEnglish
Items: 6Load time table: 296.4035 msec
25 Recommendations383.62 K
Agenda410.87 K
Alternative weed control in the Cook Islands878.49 K
Report1.43 MB
SIDS Pesticide survey compiled by Dr. Meriel Watts from PAN Aotearoa New Zealand on behalf of National Toxics Network and PAN Asia Pacific3.2 MB
Success Story2.7 MB

Résultats

  • Engagement ferme envers l’application de la Convention par les îles Cook par le biais de la participation active du ministre de l’Agriculture et de l’AND ; remise de la dernière réponse manquante concernant les importations.
  • Des vidéos ont été prises tout au long de l’atelier et lors de la visite sur le terrain. Celles-ci seront utilisées pour les campagnes de sensibilisation et comme matériel pour une manifestation qui sera organisée en marge de la 8e Conférence des Parties en 2017.
  • 25 recommandations, regroupées sous a) Application de la Convention de Rotterdam et des réglementations nationales, b) Surveillance de l’utilisation des pesticides et de leurs impacts sur la santé humaine, c) Activités de sensibilisation proposées, d) Renforcement sous-régional proposé des capacités concernant la réduction de l’utilisation des pesticides, ont été approuvées par tous les participants à la réunion.
  • Des exemples concrets de méthodes de remplacement ont été présentées dans des études de cas effectuées en Australie, aux Philippines, à Fiji, aux îles Tonga et à Vanuatu ainsi que durant la visite sur le terrain (taro, pitaya, banane, ananas).

Coordonnées de la personne à contacter

Christine Fuell: Christine.fuell@fao.org