Atelier de lancement du projet relatif au Programme de renforcement des capacités des pays à identifier et surveiller les incidents liés aux préparations pesticides extrêmement dangereuses et aux pesticides hautement dangereux et à promouvoir les solutions

Douala (Cameroun), du 14 au 17 août 2018

Lieu de l’atelier: Hôtel Résidence la Falaise AKWA, Douala (Cameroun)

Points essentiels: Suite à une demande du gouvernement, en collaboration avec la représentation locale de la FAO au Cameroun, en Guinée équatoriale et au Gabon, le Secrétariat de la Convention de Rotterdam a élaboré un programme dans le cadre des ressources au titre du TCP FAO sur le Renforcement des capacités des pays à identifier et surveiller les incidents liés aux préparations pesticides extrêmement dangereuses et aux pesticides hautement dangereux et à promouvoir les solutions de remplacement de ces substances au Cameroun, en Guinée équatoriale et au Gabon. Un atelier de lancement aura lieu à Douala (Cameroun) du 14 au 17 août 2018 en vue de l’élaboration d’un programme de travail pour une étude de terrain sur l’identification et la surveillance des effets des préparations pesticides extrêmement dangereuses et des pesticides hautement dangereux sur la santé humaine et l’environnement dans les trois pays

Organisateurs: l’atelier est organisé par le Secrétariat de la Convention de Rotterdam en collaboration avec le bureau sous-régional de la FAO à Libreville et la représentation de la FAO au Cameroun, avec un soutien financier provenant des ressources consacrées aux programmes réguliers de la FAO

Langue de travail: français

Objectifs de la réunion: 

  • Dispenser une formation sur l’article 6 de la Convention de Rotterdam concernant les préparations pesticides extrêmement dangereuses et les pesticides hautement dangereux
  • Élaborer un programme de travail pour l’étude sur l’identification et la surveillance des effets des préparations pesticides extrêmement dangereuses et des pesticides hautement dangereux sur la santé humaine et l’environnement
  • Promouvoir les solutions de remplacement des préparations pesticides extrêmement dangereuses et des pesticides hautement dangereux

Groupe cible: le groupe cible se composait d’AND et de représentants du service de protection des végétaux du Cameroun, de la Guinée équatoriale et du Gabon

Documents de la réunion

 

TitleFrench
Items: 3Load time table: 234.0173 msec
Agenda15.52 K
Liste des participants727 K
Rapport1.64 MB

Résultats

L’atelier de lancement a rassemblé les Autorités nationales désignées (AND) des 3 pays pour la Convention de Rotterdam, le personnel des ministères responsables de la gestion et de la réglementation des pesticides, les enquêteurs qui ont réalisé les sondages sur l’utilisation des pesticides, et d’autres experts. Les objectifs réalisés sont les suivants :

  • Présenter les activités proposées du projet ;
  • Présenter l’article 6 de la Convention de Rotterdam concernant les préparations pesticides extrêmement dangereuses ;
  • Présenter des procédures d’identification des préparations pesticides extrêmement dangereuses et des pesticides hautement dangereux et en discuter ;
  • Discuter des techniques de sondage pour évaluer l’utilisation des pesticides et les risques qu’ils posent sur le terrain ;
  • Élaborer des programmes de travail nationaux pour la mise en œuvre du projet ;
  • Discuter avec les AND des trois pays de l’état d’avancement de l’exécution des principales obligations relevant de la Convention de Rotterdam, telles que par exemple la communication des réponses des pays importateurs et des notifications de mesures de réglementation finale.