Réunion de lancement du Projet de « Renforcement de la mise en application de la Convention de Rotterdam en Ukraine et amélioration des capacités à contrer le trafic illicite de produits chimiques » du Programme spécial

Kiev (Ukraine), le 31 mai 2017

Lieu de la réunion : ministère de l’Écologie et des Ressources naturelles, Arhus Centre, V.Lypkivskogo Str. 35, Kiev (Ukraine)

Points essentiels : en juin 2014, l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) a adopté le cadre d’un Programme spécial, financé à l’aide de contributions volontaires. Le Programme spécial apporte un soutien spécialisé au renforcement des institutions nationales aux fins de la mise en œuvre des conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, de la Convention de Minamata Convention et de la SAICM. En 2016, l’Ukraine a fait une demande pour la proposition de projet « Renforcement de la mise en application de la Convention de Rotterdam en Ukraine et amélioration des capacités à contrer le trafic illicite de produits chimiques » et faisait partie des sept pays initialement retenus sur les 73 candidatures.

Organisateurs : la réunion a été organisée par le ministère de l’Écologie et des Ressources naturelles d’Ukraine et la Croix verte suisse. Le projet est financé par le Programme spécial de l’ONU et cofinancé à l’aide de contributions en nature du ministère ukrainien de l’Écologie et des Ressources naturelles, la Croix verte suisse et le Centre international ukrainien des ONG pour la conflictologie et la sécurité environnementales, entre autres.

Langues de travail : anglais, russe et ukrainien.

Objectifs de la réunion : la réunion avait pour objet de lancer le projet et d’informer toutes les parties prenantes des premières mesures à prendre pour réaliser l’objectif global du projet, qui est d’améliorer la sécurité chimique en Ukraine en renforçant les institutions et la législation nationale en vue d’une mise en œuvre efficace de la Convention de Rotterdam, et d’améliorer les capacités en matière de détection et de prévention du trafic illicite et des produits chimiques de contrefaçon.

Groupe cible : le groupe cible se composait de représentants des ministères de l’Environnement, de l’Agriculture, de la Santé, du Développement, des AND de la Convention de Rotterdam, de la société publique, de représentants du bureau de la FAO, ainsi que de représentants de l’U.E., d’organisations intergouvernementales, d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire, du secteur privé et des médias.

Documents de l’ateier

 

TitleEnglish
Items: 2Load time table: 187.2 msec
Agenda93.06 K
List of participants116.18 K

Résultats

  • Toutes les parties prenantes ukrainiennes à la Convention de Rotterdam (CR) ont été informées des avantages qu’elle présente, des possibilités de mise en œuvre synergique avec les Conventions de Bâle et de Stockholm, et du fait qu’elle facilite la mise en œuvre des Objectifs de développement durable
  • Les AND ukrainiennes savent exactement quelles sont leurs obligations générales et leurs manquements spécifiques en ce qui concerne la mise en œuvre de la CR et ont pris le ferme engagement d’assurer un suivi sur ce point
  • Accord de coopération avec les chefs de projet et un consultant de la FAO en Ukraine concernant l’apport d’un soutien complémentaire aux activités de formation dans le cadre du projet

Coordonnées de la personne à contacter

Pour de plus amples informations sur la réunion, veuillez vous adresser à Christine.Fuell@fao.org.

Pour de plus amples informations sur le Programme spécial, veuillez vous adresser à nalini.sharma@unep.org ou consulter le site Projects Database.