Consultation nationale visant à identifier les éléments d’un Plan d’action ou d’une stratégie national(e) pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam au Sierra Leone

Freetown (Sierra Leone), du 18 au 22 février 2019

Lieu de la réunion : The Metro Hotel, Freetown

Points essentiels : La Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause applicable à certains produits chimiques et pesticides dangereux qui font l’objet d’un commerce international crée un mécanisme international visant à réglementer le commerce des pesticides et des produits chimiques industriels qui figurent dans son annexe III. Les produits chimiques industriels qui relèvent du champ d’application de la Convention de Rotterdam ont été interdits ou strictement réglementés par les Parties à la Convention pour des raisons liées à la santé ou à l’environnement. Sur les 51 produits chimiques inscrits à l’annexe III, 14 sont des produits chimiques industriels.

Malgré l’entrée en vigueur de la Convention de Rotterdam en 2004 et l’inscription progressive de produits chimiques industriels à son annexe III, l’absence de programmes de réglementation des produits chimiques industriels dans de nombreux pays en développement ou leurs insuffisances se traduit par un manque d’outils permettant de protéger efficacement la santé humaine et l’environnement contre les effets potentiellement nocifs des produits chimiques industriels. La plupart de ces pays ne disposent pas des capacités élémentaires permettant d’évaluer les niveaux d’exposition, d’évaluer les risques et de gérer ces derniers lorsque l’on a affaire à des produits chimiques industriels.

La réduction des risques chimiques est l’objectif ultime de la gestion écologiquement rationnelle de tous les produits chimiques. Parmi les options dont l’on dispose pour réduire les risques figurent des arrangements fondamentaux tels que l’adoption d’une législation sur la sécurité chimique et le contrôle du respect de celle-ci, ainsi que d’autres moyens nationaux de base permettant d’assurer la gestion des produits chimiques, un étiquetage adéquat, ainsi qu’une gestion responsable des produits par le secteur industriel.

Organisateurs : réunion organisée par le Secrétariat des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm conjointement avec le Centre régional de la Convention de Bâle pour les pays africains anglophones basé en Afrique du Sud (CRCB Afrique du Sud).

La Commission européenne a aimablement assuré le financement de cet atelier.

Langue de travail : anglais

Objectifs de la réunion : 

  • Encourager la coopération et faciliter un dialogue national entre les parties prenantes concernées sur la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam, comme point de départ pour l’identification des éléments clés d’un plan d’action ou d’une stratégie national(e) pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam;
  • Faciliter l’élaboration de stratégies pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam ; cela contribuera également à la mise en œuvre des Conventions de Bâle et de Stockholm ainsi que d’autres accords multilatéraux sur l’environnement (AME) portant sur les produits chimiques.

Documents de l’atelier

 

TitleEnglish
Items: 1Load time table: 452.4151 msec
Report 633.42 K

Coordonnées de la personne à contacter

Pour plus d’informations sur l’atelier, veuillez contacter Alexander Mangwiro (alexander.mangwiro@brsmeas.org).