Actualités

Le Swaziland accueille l’atelier national sur les Plans d’action nationale pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam
Avancement des progrès en matière de gestion rationnelle des produits chimiques lors de la réunion stratégique largement suivie qui s’est tenue du 17 au 19 septembre à Mbabane.

Le Swaziland accueille l’atelier national sur les Plans d’action nationale pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam

Le Swaziland accueille l’atelier national sur les Plans d’action nationale pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam

La Direction de l’environnement du Swaziland a accueilli, du 17 au 19 septembre 2013, un atelier national visant à déterminer les éléments des Plans d’action nationale ou stratégies pour la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam au Swaziland. Trente et un représentants, dont des représentants des ministères de l’Agriculture, de la Santé, du Travail et des Services sociaux, de la Justice et des Affaires constitutionnelles, ainsi que du Commerce et de l’Industrie ; du monde universitaire, des médias, du secteur privé et d’organisations non gouvernementales ont assisté à cet atelier, qui s’est tenu à Mbabane, la capitale. L’Organisation mondiale de la santé, le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Secrétariat des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm étaient également représentés.

Le Swaziland, qui a ratifié la Convention de Rotterdam le 24 septembre 2012, et devenue Partie contractante à compter du 24 décembre 2012. L’Autorité nationale désignée pour cette convention est la Direction de l’environnement du Swaziland. À ce jour, le Swaziland a ratifié les Conventions de Bâle, de Stockholm et de Vienne. La Convention de Bâle a également été appliquée sous la forme de Réglementations nationales sur les déchets adoptées en 2010.

En vertu de la Convention de Stockholm, un Plan national de mise en œuvre (PNM) et un inventaire des polluants organiques persistants (POP) ont été achevés à ce jour. Le Plan national de mise en œuvre doit être actualisé afin d’inclure les neuf nouveaux POP.

Le pays a également bénéficié du soutien financier du Fonds d’affectation spéciale du Programme de démarrage rapide (Quick Start) de l’Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM) en vue de la création d’un environnement propice à la mise en œuvre d’une gestion rationnelle des produits chimiques. Cette opération a eu pour résultat principal l’élaboration du Profil national de gestion des produits chimiques et du Document d’évaluation des capacités. Parmi les parties prenantes, cette opération a renforcé la sensibilisation aux problèmes de gestion des produits chimiques.

En tant que nouvelle Partie à la Convention de Rotterdam, le Swaziland s’efforce de s’acquitter de ses obligations. Il n’existe pas encore de registre des produits chimiques importés et aucun système d’information n’est actuellement en place en ce qui concerne les importations de produits chimiques. Les importations de produits chimiques ne sont pas réglementées, à l’exception des substances appauvrissant la couche d’ozone.

Les difficultés actuelles de mise en œuvre de la Convention de Rotterdam concernent les ressources financières et techniques nécessaires au renforcement de la sensibilisation des parties prenantes, et notamment des agriculteurs, des chefs de services agricoles et de santé et des agents des douanes, aux obligations au titre de cette Convention. Un instrument juridique national, ainsi que des mécanismes d’échange d’informations et de coordination interministérielle doivent être mis en place pour permettre une mise en œuvre efficace.

Il sera nécessaire d’élaborer des mécanismes de notification des incidents d’intoxication par les produits chimiques afin d’évaluer les risques d’exposition. Les établissements de santé devront être habilités comme centres antipoison. Cependant, des activités de gestion des produits chimiques sont mises en œuvre dans le pays grâce aux synergies de projets tels que le Programme de démarrage rapide de la SAICM, la Convention de Stockholm Convention et la Convention de Bâle.

Le Comité d’Etude des Produits Chimiques examinera les nouveaux produits chimiques et pesticides proposés pour inscription à l'annexe III de la Convention
La neuvième réunion du Comité d’Etude des Produits Chimiques (CEPC 9) se tiendra du 22 au 25 Octobre 2013 au siège de la FAO à Rome, Italie.  

Le Comité d’Etude des Produits Chimiques examinera les nouveaux produits chimiques et pesticides proposés pour inscription à l'annexe III de la Convention

Le Comité d’Etude des Produits Chimiques examinera les nouveaux produits chimiques et pesticides proposés pour inscription à l'annexe III de la Convention

La neuvième réunion du Comité d’Etude des Produits Chimiques (CEPC 9) se tiendra du 22 au 25 Octobre 2013 au siège de la FAO à Rome, Italie.

 

A sa sixième réunion, la Conférence des Parties à la Convention de Rotterdam a élu un nouveau Bureau et nommés nouveaux membres du Comité d'examen des produits chimiques (CEPC). Une mise à jour sur l'élection des dirigeants et des nouvea...

Élections au cours de la COP 6 CR

 
Sao Tomé-et-Principe adhere a la Convention de Rotterdam
Le nombre de Parties a la Convention s'éleve a 153.

Sao Tomé-et-Principe adhere a la Convention de Rotterdam

Sao Tomé-et-Principe adhere a la Convention de Rotterdam

Sao Tomé-et-Principe a adhéré a la Convention de Rotterdam déposant son instrument d'adhésion aupres du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, le 23 mai 2013. La Convention entrera en vigueur pour Sao Tomé-et-Principe, le 21 aout 2013, conformément a l'article 26 (2) de la Convention.

L'action Sao Tomé-et-Principe augmente le nombre total des Parties a la Convention de Rotterdam a 153.

Plus d'informations disponibles sur le lien État des ratifications.

Appel d’information - proposition pour l’inscription d’une formulation pesticide extrêmement dangereuse
Le Secrétariat fait un appel d’information pour renseignements relatif à une proposition pour l’inscription dans l’annexe III d’une formulation pesticide extrêmement dangereuse.

Appel d’information - proposition pour l’inscription d’une formulation pesticide extrêmement dangereuse

Appel d’information - proposition pour l’inscription d’une formulation pesticide extrêmement dangereuse

Le Secrétariat de la Convention de Rotterdam a reçu une proposition concernant une préparation pesticide extrêmement dangereuse contenant du fenthion.

Le Secrétariat a vérifié qu’elle contient les renseignements demandés dans la première partie de l'annexe IV de la Convention et un résumé a était publié dans la Circulaire PIC XXXVI de décembre 2012.

Partie présentant la proposition Nom de la préparation Principe actif Teneur en principe actif Type de préparation Emploi Raison justifiant la proposition
Tchad
Fenthion 640 ULV  Fenthion 640 g/L Liquide pour application à très bas volume (ULV) Pesticide Santé humaine

En vertu du paragraphe 3 de l'article 6, le Secrétariat rassemble les renseignements supplémentaires demandés dans la deuxième partie de l’annexe IV de la Convention concernant les propositions qui lui sont adressées, à savoir:

  1. Ses propriétés physico-chimiques, toxicologiques et écotoxicologiques;
  2. Les restrictions concernant sa manipulation ou son application dans d'autres Etats;
  3. Les incidents dont elle a été à l'origine dans d'autres Etats;
  4. Les renseignements communiqués par d'autres Parties, par des organisations internationales, des organisations non gouvernementales ou d'autres sources d'information pertinentes, nationales ou internationales;
  5. Les évaluations des risques et des dangers disponibles;
  6. Si possible, l'étendue de son utilisation - nombre d'homologations, volume de production ou de vente;
  7. Les autres formulations existantes du pesticide considéré et les incidents liés à ces formulations;
  8. Les autres méthodes de lutte contre les nuisibles;
  9. Tout autre renseignement jugé utile par le Comité d'étude des produits chimiques.

Le Secrétariat transmettra les renseignements reçus au Comité d’étude des produits chimiques pour examen à sa prochaine réunion, qui se tiendra du 21 au 25 octobre 2013.

La langue de travail du Comité est l’anglais, par conséquent les informations en anglais, ou leur résumé en anglais, faciliterait le travail du Comité.

Les renseignements devront être soumis entre le 30 Avril 2013.

Ces renseignements peuvent être adressés, par courrier électronique, par télécopie ou par courrier postal, à:

Attention: Ms. Stacie Johnston
Secrétariat de la Convention de Rotterdam
Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)
Viale delle Terme di Caracalla
00153 Rome, Italie
Fax: (+39) 06 5705 3224
Mél: stacie.johnston@fao.org or pic@fao.org

(Image by ToNToNi Creative Commons 2.0 license)

Page 14 of 14First   Previous   5  6  7  8  9  10  11  12  13  [14]  Next   Last