Actualités

Résultats de la 13ème réunion du Comité d'étude des produits chimiques
La version préliminaire en anglaise du rapport de la réunion du CEPC.13 est maintenant disponible.

Résultats de la 13ème réunion du Comité d'étude des produits chimiques

Résultats de la 13ème réunion du Comité d'étude des produits chimiques
 
Les membres du personnel de BRS manifestent leur soutien au message de l'UNEA-3 visant à combattre la pollution
Alors que des résolutions clés ont été adoptées hier à Nairobi par l'Assemblée des Nations Unies sur les déchets marins, la pollution de l'air et des sols et l'environnement et la santé, le personnel de BRS s'est rendu sur les rés...

Les membres du personnel de BRS manifestent leur soutien au message de l'UNEA-3 visant à combattre la pollution

Les membres du personnel de BRS manifestent leur soutien au message de l'UNEA-3 visant à combattre la pollution

 

Les notes conceptuelles succinctes de contributions volontaires, financières 2018-19 maintenant disponible
Une liste des notes conceptuelles concernant les contributions financières volontaires pour l'exercice biennal 2018/19 est maintenant disponible sur les sites Internet du BRS.

Les notes conceptuelles succinctes de contributions volontaires, financières 2018-19 maintenant disponible

Les notes conceptuelles succinctes de contributions volontaires, financières 2018-19 maintenant disponible
 
Un nouveau rapport montre le progrès en matière de genre dans la prise de décision et la planification des conventions sur les produits chimiques
En collaboration avec l'UICN, le Secrétariat de la BRS publie de nouvelles recherches montrant le progrès réalisé en matière d'intégration du genre dans les travaux des trois conventions sur les produits chimiques.

Un nouveau rapport montre le progrès en matière de genre dans la prise de décision et la planification des conventions sur les produits chimiques

Un nouveau rapport montre le progrès en matière de genre dans la prise de décision et la planification des conventions sur les produits chimiques
 
Les parties prenantes sont invitées à partager leurs opinions sur les besoins de gestion des connaissances
L'Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques - SAICM - invite toutes les parties prenantes à partager leurs points de vue à travers une enquête en ligne sur les besoins d'information.

Les parties prenantes sont invitées à partager leurs opinions sur les besoins de gestion des connaissances

Les parties prenantes sont invitées à partager leurs opinions sur les besoins de gestion des connaissances
 
Nouvelle application BRS disponible pour tous vos besoins d'info #Detox
Les experts participant aux prochaines réunions scientifiques des conventions de Rotterdam et Stockholm peuvent télécharger notre mise à jour de l’application.

Nouvelle application BRS disponible pour tous vos besoins d'info #Detox

Nouvelle application BRS disponible pour tous vos besoins d'info #Detox
 
La coopération trilatérale avec l'Italie et l'Union européenne ouvre la voie à la mise en œuvre par la Turquie de la Convention de Rotterdam
Entre 2015 et 2017, plusieurs initiatives nationales de formation ont eu lieu en Turquie dans le cadre du «Programme d'assistance technique pour la mise en œuvre du Règlement sur l'exportation et l'importation des produits chimiques dangereux».

La coopération trilatérale avec l'Italie et l'Union européenne ouvre la voie à la mise en œuvre par la Turquie de la Convention de Rotterdam

La coopération trilatérale avec l'Italie et l'Union européenne ouvre la voie à la mise en œuvre par la Turquie de la Convention de Rotterdam

Le 21 septembre 2017, la Turquie a déposé son instrument de ratification à New York, devenant la 159ème partie à la Convention de Rotterdam. Le 20 décembre 2017, la Convention entrera en vigueur pour la Turquie.

Cette étape positive pour la santé humaine et l'environnement est le résultat d'un grand travail national en Turquie ainsi que d'une coopération internationale trilatérale entre la Turquie, l'Italie et l'Union européenne.

Entre 2015 et 2017, plusieurs initiatives nationales de formation ont eu lieu en Turquie dans le cadre du «Programme d'assistance technique pour la mise en œuvre du Règlement sur l'exportation et l'importation des produits chimiques dangereux». Ce projet est soutenu par l'Union européenne et par l'Agence italienne des douanes et des monopoles, en collaboration avec le Ministère turc de l'environnement et de l'urbanisation.

L'objectif principal de ce programme était de mettre en place le meilleur scénario pour une bonne mise en œuvre et l'application des obligations liées à la Convention de Rotterdam.

Les ministères de l'Agriculture, de l'Economie, de l'Environnement, de la Santé, du Commerce et du Travail, ainsi que l'Autorité des douanes, ont tous participé à des discussions fructueuses autour de ce sujet clé, en tenant compte du fait que les industries chimiques en Turquie emploient plus de 200 000 personnes dans environ 6 000 entreprises dans le pays à Adana, Ankara, Gaziantep, Istanbul, Izmir, Kocaeli et Sakarya.

En octobre 2017, une délégation turque se réunira pendant deux jours avec le Secrétariat de la Convention de Rotterdam au siège de la FAO à Rome. Les dispositions clés de la Convention seront introduites afin d’initier le chemin vers une mise en œuvre nationale harmonieuse. L'article 5 sur les notifications sur les mesures réglementaires finales, l'article 10 sur les réponses à l'importation et l'article 12 sur les notifications des exportations seront longuement discutés en tant que jalons de la procédure PIC et de l'échange d'informations, constituant ainsi l'activité principale et la force motrice de la présente Convention.

Les activités d'assistance technique en Turquie seront programmées pour 2018 en fonction des résultats des recommandations qui seront présentés à la fin de ces discussions au Secrétariat par la délégation turque.

Pour plus d'informations, veuillez contacter: elisabetta.tagliati@fao.org.

Les projets de rapports sont en ligne avant la réunion du comité scientifique de la Convention de Rotterdam
Les examens préliminaires des produits chimiques à examiner lors de la prochaine réunion du Comité d'examen des produits chimiques (CEPC-13) sont en ligne.

Les projets de rapports sont en ligne avant la réunion du comité scientifique de la Convention de Rotterdam

Les projets de rapports sont en ligne avant la réunion du comité scientifique de la Convention de Rotterdam
 
Formation en ligne disponible sur la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets
UNITAR, l'institut de formation et de recherche de l'ONU et le Secrétariat de BRS, proposent ensemble une gamme de modules de formation en ligne pertinents pour la mise en œuvre des conventions.

Formation en ligne disponible sur la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets

Formation en ligne disponible sur la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets
 
La Convention de Rotterdam compte désormais 159 Parties, la Turquie déposant son instrument de ratification le 21 septembre 2017
La Turquie a ratifié la Convention de Rotterdam, avec une entrée en vigueur le 20 décembre 2017.

La Convention de Rotterdam compte désormais 159 Parties, la Turquie déposant son instrument de ratification le 21 septembre 2017

La Convention de Rotterdam compte désormais 159 Parties, la Turquie déposant son instrument de ratification le 21 septembre 2017
 
Inscription de quatre nouveaux produits chimiques à l’annexe III de la Convention
Les amendements pour inscrire le carbofuran, le trichlorfon, les paraffines chlorées à chaîne courte et les composés de tributylétain entrent en vigueur le 15 septembre 2017. Les Parties sont invitées à présenter les décisions concernant ...

Inscription de quatre nouveaux produits chimiques à l’annexe III de la Convention

Inscription de quatre nouveaux produits chimiques à l’annexe III de la Convention

L’amendement pour inscrire le carbofuran, le trichlorfon, les paraffines chlorées à chaîne courte et les composés de tributylétain entrent en vigueur le 15 septembre 2017. Les Parties sont invitées à présenter les décisions concernant l’importation de ces produits d’ici au 15 juin 2018.

Documents
English French Spanish
Envoi des documents d’orientation des décisions et demande de soumission de réponses concernant l’importation de carbofuran ; trichlorfon ; paraffines chlorées à chaîne courte; et composés de tributylétain      
Document d’orientation des décisions pour le carbofuran
Document d’orientation des décisions pour le trichlorfon
Document d’orientation des décisions pour les paraffines chlorées à chaîne courte
Document d’orientation des décisions pour les composés de tributylétain
Notification dépositaire des amendements      
Formulaire de réponse concernant l’importation
     
Instructions pour le formulaire de réponse concernant l’importation
     
Irak, dernier pays à accéder à la Convention de Rotterdam, devient la 158ème Partie
L’Irak a récemment adhéré à la Convention de Rotterdam, augmentant à 158 le nombre de Parties.

Irak, dernier pays à accéder à la Convention de Rotterdam, devient la 158ème Partie

Irak, dernier pays à accéder à la Convention de Rotterdam, devient la 158ème Partie
 
Les écoles agricoles aident les communautés rurales au Cap-Vert
Le personnel du Secrétariat de la FAO aide le Gouvernement du Cap-Vert à protéger les communautés rurales et l'environnement contre les effets potentiellement nocifs des pesticides.

Les écoles agricoles aident les communautés rurales au Cap-Vert

Les écoles agricoles aident les communautés rurales au Cap-Vert

Contexte mondial

Dans son discours d’ouverture prononcé récemment lors du segment de haut niveau des trois COP des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO en charge du climat et des ressources naturelles, a réitéré ce message : « Le droit à l’alimentation est le droit de l’homme le plus fondamental, et pourtant près de 800 millions de personnes dans le monde souffrent encore de la faim. Elles vivent pour la plupart dans des zones rurales de pays en développement et travaillent dans l’agriculture. Un demi-milliard de petits agriculteurs – qui produisent 80 pour cent de l’approvisionnement alimentaire de leur pays – ont du mal à gagner leur vie. Les pauvres et les affamés de ce monde sont les personnes les plus touchées par les effets néfastes des pesticides, des produits chimiques et des déchets dangereux qui font l’objet des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm. Assurer la croissance dans le secteur agricole demeure pour les pays en développement l’un des moyens les plus économiques de réduire la pauvreté et de mettre fin à l’insécurité alimentaire ».

Le projet

Le Secrétariat de la Convention de Rotterdam a entamé sa coopération avec les pays africains lusophones – Países Africanos de Língua Oficial Portuguesa (PALOP) – en 2016. En 2016 et 2017 des activités d’assistance technique portant sur les préparations pesticides dangereuses, les empoisonnements aux pesticides et les groupes vulnérables ont été menées au Cap-Vert, en Guinée-Bissau et à São Tomé-et-Príncipe.

En mars 2017, la Direction générale de l’Agriculture, de la Forêt et de l’Élevage (DGASP) du ministère de l’Agriculture et de l’Environnement du Cap-Vert a officiellement demandé une assistance technique en vue de promouvoir l’emploi de solutions de remplacement des pesticides dangereux et d’amorcer le processus de renforcement des écoles pratiques d’agriculture pour l’agriculture irriguée et les cultures de légumes dans l’archipel.

Répondant à cette demande, Nadia Correale, spécialiste de la protection sociale et du développement communautaire au Secrétariat de la Convention de Rotterdam basé à Rome, a effectué une mission au Cap-Vert du 25 juin au 2 juillet 2017, dans le cadre d’un projet de l’Union européenne pour la mise en œuvre de la Convention. L’un de volets de ce projet est explicitement consacré à la collecte et à l’utilisation de bonnes données de terrain comme base solide pour la prise de décisions politiques rationnelles.

Les agriculteurs ont été interrogés sur leur expérience de la lutte intégrée contre les ravageurs ainsi que des écoles pratiques d’agriculture comme forme d’association de communautés rurales et comme meilleur moyen possible de continuer à utiliser l’approche de lutte intégrée contre les ravageurs. Une carte initiale des principales cultures et zones, des techniques agronomiques et un calendrier des cultures ont été préparés pour permettre de comprendre comment renforcer les capacités nationales concernant la réduction de l’emploi de pesticides et l’introduction de solutions de remplacement avec les fonds limités disponibles.

Que sont les écoles pratiques d’agriculture ?

Les écoles pratiques d’agriculture sont des écoles en plein air basées sur le principe suivant:

« Si je l’entends, je l’oublie,
si je le vois, je m’en souviens,
si je le découvre, je le possède pour la vie ».

Les écoles pratiques d’agriculture mettent l’accent sur les processus de base par le biais d’observations sur le terrain, d’études de recherche s’étendant sur toute la saison et d’activités pratiques. On a constaté que lorsque les agriculteurs ont appris les bases, et qu’ils associent cela à leur expérience et leurs besoins, ils prennent des décisions qui sont plus efficaces. L’objectif ultime est d’exploiter des cultures saines, de préserver les ennemis naturels de principaux ravageurs, d’observer les terres et les cultures régulièrement, partant du principe que les agriculteurs sont les meilleurs spécialistes.

La Convention de Rotterdam travaille à l’identification de solutions de remplacement des pesticides dangereux, et donc la lutte intégrée contre les ravageurs et les écoles pratiques d’agriculture constituent des moyens très efficaces pour les petits agriculteurs et les communautés rurales en général. Une partie du Secrétariat de la Convention de Rotterdam est administrée par la FAO de manière à exploiter au mieux la longue expérience de la réduction des risques posés par les pesticides, de la lutte intégrée contre les ravageurs et des approches participatives parmi les communautés agricoles. Un guide des écoles pratiques d’agriculture a été préparé par la FAO en 2016 ; il est désormais également disponible en portugais. Pour télécharger ce guide, cliquer ici.

La Convention de Rotterdam poursuit ses efforts visant à rendre l’agriculture plus durable en contribuant à la détoxification des sols, de l’eau et l’air par l’élimination des substances dangereuses telles que les pesticides, dans l’ultime objectif général de protéger à la fois la santé humaine et l’environnement.

Nouveau lien important pour soutenir l'évaluation des risques liés aux pesticides
La FAO a élaboré une boite d'outils pour l'homologation des pesticides, qui peut être utilisée comme système d'aide à la décision.

Nouveau lien important pour soutenir l'évaluation des risques liés aux pesticides

Nouveau lien important pour soutenir l'évaluation des risques liés aux pesticides

La Convention de Rotterdam est basée sur l'échange d'informations sur les produits chimiques et pesticides dangereux. Cette échange comprend l'information sur les interdictions ou restrictions prises par les Parties sur une base nationale par une mesure de réglementation finale. L'évaluation, par exemple, du risque de pesticides et la prise de décision sur une base scientifique peut être très difficile pour certains pays pour de nombreuses raisons telles que la disponibilité des données, des ressources etc.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a élaboré une boite d'outils pour l'homologation des pesticides, qui peut être utilisée comme système d'aide à la décision. Elle fournit, par exemple, des liens vers de nombreuses sources d'information spécifiques aux pesticides telles que les homologations dans différents pays, des évaluations scientifiques, des classifications de danger, des propriétés pesticides.

EIle fournit également des directives  sur les méthodes d'évaluation et un inventaire des mesures d'atténuation des risques. Tout cela peut être d'une grande valeur pour les autorités nationales désignées pour évaluer le risque et prendre la décision d'interdire ou de restreindre sévèrement l'utilisation d'un pesticide, de décider de l'importation future d'un pesticide de l'Annexe III ou de recueillir des preuves sur une formulation pesticide extrêmement dangereuse (PPED).

Disponible sur le site Web de la FAO, un lien a été mis à disposition ici pour offrir cet appui aux Parties à la Convention de Rotterdam.

Rapport de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam maintenant disponible
La version préliminaire en anglais du rapport de la huitième réunion de la CdP de la Convention de Rotterdam est maintenant disponible en ligne.

Rapport de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam maintenant disponible

Rapport de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam maintenant disponible

 

Page 11 of 14First   Previous   5  6  7  8  9  10  [11]  12  13  14  Next   Last