Base de données pour les Préparations Pesticides Extrêmement Dangereuses

Préparations Pesticides Extrêmement Dangereuses inscrites à l'annexe III

Préparation Partie Date de publication État
Type de préparations en poudre pulvérisable contenant un mélange de bénomyl à une concentration supérieure ou égale à 7%, de carbofuran à une concentration supérieure ou égale à 10% et de thirame à une concentration supérieure ou égale à 15% Sénégal 12/12/2001 Inscrite à l’Annexe III en 2004
Méthyle parathion (Concentrés émulsifiables (CE) comprenant 19,5 % ou plus de principe actif et poudres contenant 1,5 % ou plus de principe actif)
- Avant l’adoption de la Convention Inscrite à l’Annexe III
Phosphamidon (Formulations liquides solubles de la substance qui contiennent plus de 1000 g de principe actif par litre)
- Avant l’adoption de la Convention Inscrite à l’Annexe III

Propositions pour l’inscription à l’Annexe III des préparations pesticides extrêmement dangereuses, soumises par des Parties en voie de développement ou à une économie en transition, actuellement à l’étude

Préparation Partie Date de publication État
Dichlorure de paraquat (préparé sous forme deconcentrés émulsifiables contenant 276 g de principe actif par litre, soit l’équivalent de 200g/L ou plus en ion paraquat) Burkina Faso  12/12/2010  DOD finalisé
Fenthion Chad  12/12/2012  DOD finalizé

Sénégal - Préparations pesticides extrêmement dangereuses

Préparation: Type de préparations en poudre pulvérisable contenant un mélange de bénomyl à une concentration supérieure ou égale à 7%, de carbofuran à une concentration supérieure ou égale à 10% et de thirame à une concentration supérieure ou égale à 15%

Date de publication: 12/12/2001

Modèles courants et reconnus d'utilisation de la formulation provenant de la Parte qui propose:

  • Traitement de semences darachides pour empcher la fonte des semis; 100 g de poudre par 100 kg de graines afin dassurer la protection jusquà 50 jours après la levée.
  • La formulation est homologuée au Sénégal et son utilisation est autorisée pour le traitement des semences darachides uniquement.
  • Il nexiste pas de restriction spécifique pour lutilisation.
  • Le volume de production est de 53000 kg/an.

Description des incidents liés à ce problème, y compris les effets néfastes et la manière dont la formulation a été utilisée:

Les 10 incidents rapportés impliquent 10 hommes gés de 22 à 60 ans qui ont utilisé le produit depuis le mois de mai jusquau mois de juillet pour le traitement et le semis des semences darachides traités comme il est préconisé sur létiquette. Les incidents impliquaient 1 application pour le traitement des semences et 1 application pour les semis.

La quantité de produit utilisée varie de 1 à 4 sachets de 100g. La durée de lexposition varie de 1heure pour le traitement des semences à 3-4 jours au moment des semis des graines traitées. Le produit a été appliqué à la main. Les vêtements de protection nont pas été utilisés.

Les effets néfastes ont été observés après quelques heures jusquà après 2-3 mois après les manipulations de la formulation pesticide. Les effets néfastes rapportés pour 7 des 10 cas comprennent: dyspnée deffort, oedèmes, douleurs thoraciques, modification du débit et de laspect de lurine, vertiges, vomissements et tachycardie. Les trois incidents restants ont abouti à la mort.

Mesures réglementaires, administratives ou autres, prises ou destinés à être prises, par la Partie qui propose, en reponse à de tels incidents:

  • organisation de sessions pour "restituer"les résultats de ces enqutes auprès du Ministère de la Santé, auprès du Comité de Développement de la Région de Kolda.
  • renforcement du système de surveillance des intoxications aux pesticides dans les régions impliquées, comprenant une information du personnel de santé sur les risques liés aux intoxications aux pesticides, sur les symptmes et les antidotes à tre utilisés en cas d'intoxication et une évaluation du système d'enregistrement dans les centres de soin de la région de Kolda.
  • information des travailleurs agricoles sur l'utilisation appropriée des fongicides et insecticides, sur les risques associés avec des utilisations non adéquates des pesticides et fourniture de vêtements de protection (masque et gants) à ceux qui manipulent les semences traitées.

 

Burkina Faso - Préparations pesticides extrêmement dangereuses

Préparation: Formulations de concentrés émulsifiables contenant ion paraquat ou au-dessus 200g/L

Date de publication: 12/12/2010

Modèles courants et reconnus d'utilisation de la formulation provenant de la Parte qui propose:

Utilisé comme herbicide total. Autorisation provisoire de vente, valable pour trois (3) ans, accordée par le Comité Sahélien des Pesticides (CSP) de Mai 2000 à Juin 2003 avec doses recommandées 1.5 à 3 litres/hectare, renouvelée en janvier 2004. Homologation annulée en 2006 par le CSP.

Description des incidents liés à ce problème, y compris les effets néfastes et la manière dont la formulation a été utilisée:

Des incidents ont été signalés impliquant 53 hommes entre 29 et 65 ans qui ont appliqué le produit dans les champs. Les incidents ont eu lieu entre 1996 et 2010 dans trois provinces du Burkina Faso (Boucle du Mouhoun, Cascades et Hauts Bassins). Le produit était utilisé pour le coton, le riz et le mas. Le traitement se fait une seule fois en début de saison avec une dose de 2 à 3 litres/hectare. La durée moyenne d'exposition a été de 3h30 heures/hectare sur une superficie moyenne de 2 hectares par exploitation, soit 7 heures d'exposition au total et ce durant en moyenne 1 journée et demie à 2 jours de traitements.

Le produit est appliqué à l'aide des pulvérisateurs à dos. Dans de nombreux cas, peu ou pas d'équipement de protection individuelle (EPI) a été porté en raison de divers facteurs, tels que l'absence de moyens pour leur acquisition, l'inadaptation des EPI avec les conditions météorologiques locales et la sous-estimation des dangers des pesticides.

Les symptmes signalés comprenaient des maux de tte, une transpiration excessive, des démangeaisons, des picotements, une brlure de la peau, une éruption cutanée et des plaies, une destruction complète de la partie contaminée, des fièvre, des vertiges, des douleurs aux os, une perte de connaissance, des difficultés respiratoires, de la toux, des troubles de la vision, des douleurs oculaires, des bourdonnement d'oreilles, des douleurs abdominales, des nausées, vomissements et mchoires bloquées. La plupart des symptmes apparaissaient immédiatement ou dans les heures qui suivaient l'application des pesticides. Dans 15 cas, le traitement était inconnu, un traitement a été administré dans 26 cas et 11 cas ont nécessité une hospitalisation.

Mesures réglementaires, administratives ou d'autres, prises ou destinés à être prises, par la Partie qui propose, en reponse à de tels incidents:

Un rapport détaillé d'une enqute menée dans trois (3) régions du pays (Boucle du Mouhoun, Cascades et Hauts Bassins) sur les intoxications dues aux pesticides agricoles est actuellement disponible. Les actions suivantes ont été menées pour arrter l'utilisation de ce produit extrmement dangereux: 

  • La distribution du rapport de l'enqute à toutes les parties prenantes dans le processus d'utilisation et de gestion du pesticide, 
  • Un atelier de restitution et de validation des résultats de l'enqute a été organisé pour sensibiliser les principaux acteurs, 
  • Le processus de prise de décision d'interdiction de ce produit sera lancé par le Comité Sahélien des Pesticides à sa prochaine réunion.