Le blog de BRS

Minimize

Questions clés

BRS soutient l'objectif de développement durable sur l'égalité des sexes
Minimize

Annonces

Les Parties et les observateurs sont invités à soumettre des informations sur le commerce du benzidine et de l'hexachlorobenzène avant le 30 Juin 2016 pour examen par le CEPC-12.

Appel à l'information sur le commerce

 

Une liste des notes conceptuelles concernant les contributions financières volontaires pour l'exercice biennal 2016/17 est maintenant disponible sur les sites Internet du BRS.

Les notes conceptuelles succinctes de contributions volontaires, financières 2016-17 maintenant disponible

Les notes conceptuelles succinctes de contributions volontaires, financières 2016-17 maintenant disponible
 

Le Secrétariat remete la promesse de BRS Genève, signée sur la parité des sexes à M. Michael Moller, directeur général de l'ONUG.

Genève, promesse sur la parité

Genève, promesse sur la parité

 

Les État membres de l’ONU approuvent 25 résolutions lors de l’UNEA2

Les État membres de l’ONU approuvent 25 résolutions lors de l’UNEA2

Des résolutions sur la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets, sur les déchets marins et sur le rôle des accords multilatéraux sur l’environnement figurent parmi celles qui ont...

Les État membres de l’ONU approuvent 25 résolutions lors de l’UNEA2

Les État membres de l’ONU approuvent 25 résolutions lors de l’UNEA2

Plus de 2 000 participants venus du monde entier, représentant des gouvernements, la société civile ainsi que des organisations internationales, se sont rassemblés du 23 au 27 mai 2016 pour assister à la seconde session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement, tenue au siège du PNUE à Nairobi (Kenya).

Étant la première réunion mondiale depuis l’adoption de l’Accord de Paris sur l’environnement, l’UNEA2 visait à favoriser les efforts destinés à mettre en œuvre la dimension environnementale de l’Agenda 2030. Une petite équipe du Secrétariat BRS a assisté et contribué à de nombreuses activités en marge de la réunion, des réunions-débats, des forums de haut niveau, des tables rondes informelles (dites « en salle verte ») et durant toute la conférence tout au long de la semaine afin de souligner le caractère essentiel de la gestion durable des produits chimiques et des déchets pour la mise en œuvre des ODD. Un quiz interactif portant sur cette question, qui vise à évaluer la sensibilité des participants à ces liens, a été présenté lors de l’UNEA2 et les résultats seront communiqués en temps voulu. Pour répondre au quiz, veuillez vous rendre sur le site Web BRS.

Parmi les principales résolutions adoptées par les États membres le vendredi 27 mai figurent celles portant sur la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets, sur les déchets marins, sur la consommation et la production durables, sur les océans, et sur le rôle des accords multilatéraux sur l’environnement.

Pour de plus amples informations sur l’UNEA2 et sur les résolutions approuvées, veuillez consulter le site Web du PNUE.

L’ordre du jour disponible pour la prochaine réunion du Comité d'étude des produits chimiques (CEPC.12)

L’ordre du jour disponible pour la prochaine réunion du Comité d'étude des produits chimiques (CEPC.12)

Examiner les pesticides et les produits chimiques industriels pour l'inscription dans la Convention, CEPC.12 aura lieu du 14 au16 septembre 2016 au siège de la FAO à Rome. L'ordre du jour de la réunion est maintena...

L’ordre du jour disponible pour la prochaine réunion du Comité d'étude des produits chimiques (CEPC.12)

L’ordre du jour disponible pour la prochaine réunion du Comité d'étude des produits chimiques (CEPC.12)
 
La Circulaire PIC est disponible

La Circulaire PIC est disponible

La Circulaire PIC actuelle XLIII Juin 2016 est maintenant disponible.  

La Circulaire PIC est disponible

La Circulaire PIC est disponible
 
Les préparatifs de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam ont commencé

Les préparatifs de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam ont commencé

Le Bureau de la Conférence des Parties à la Convention de Rotterdam se réunira le 14 et 15 juin 2016, à Genève, Suisse, pour discuter des préparatifs pour RC CdP-8 en 2017.

Les préparatifs de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam ont commencé

Les préparatifs de la CdP-8 de la Convention de Rotterdam ont commencé
 
Minimize

Actualités de la Convention de Rotterdam

Syndicate
Produits chimiques sous examen par le Comité d'étude des POP et le Comité d'examen des produits chimiques

Les sessions webinaire ont pour objectif de communiquer des informations actualisées sur les produits chimiques en cours d’examen par les comités durant la période intersessions entre les onzième et douzième réunions. Ce webinaire vise à encourager la participation des Parties et des observations aux travaux des comités et à renforcer la coordination et la coopération entre ces derniers

Produits chimiques sous examen par le Comité d'étude des POP et le Comité d'examen des produits chimiques

Produits chimiques sous examen par le Comité d'étude des POP et le Comité d'examen des produits chimiques
 
Formulations pesticides extrêmement dangereuses (SHPF) en vertu de la Convention de Rotterdam

Ce webinaire a pour but de présenter l'expérience acquise dans le cadre de la Convention de Rotterdam relative à l’assistance technique aux Parties dans la proposition des formulations pesticides extrêmement dangereuses (SHPF). Le webinaire présentera des études de cas en Amérique latine, en Afrique et au Proche-Orient

Formulations pesticides extrêmement dangereuses (SHPF) en vertu de la Convention de Rotterdam

Formulations pesticides extrêmement dangereuses (SHPF) en vertu de la Convention de Rotterdam
 
La Convention de Rotterdam et le Forum des organismes de réglementation des pesticides de l’Afrique australe s’attaquent aux pesticides extrêmement dangereux

15 pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) préparent actuellement des plans de réduction des risques concernant les pesticides extrêmement dangereux avec l’aide de la Convention de Rotterdam et de la boîte à outils pour l’homologation des pesticides de la FAO.

La Convention de Rotterdam et le Forum des organismes de réglementation des pesticides de l’Afrique australe s’attaquent aux pesticides extrêmement dangereux

La Convention de Rotterdam et le Forum des organismes de réglementation des pesticides de l’Afrique australe s’attaquent aux pesticides extrêmement dangereux

Johannesburg, Afrique du Sud. 45 organismes de réglementation des pesticides et autorités nationales désignées de la Convention de Rotterdam venus des 15 pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont discuté des risques posés par les pesticides extrêmement dangereux pour la santé humaine et l’environnement, de leur gestion et de la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam en général, lors d’un atelier de 5 jours. L’atelier a également porté sur le suivi du Plan d’action stratégique de la SAPReF, adopté lors d’un atelier similaire tenu à Harare (Zimbabwe) fin juillet 2015, identifiant la réduction des risques posés par les pesticides extrêmement dangereux et la mise en œuvre de la Convention de Rotterdam comme hautement prioritaires.

Le Forum des organismes de réglementation des pesticides de l’Afrique australe (SAPReF) a été créé en 2011. Depuis lors, il accorde une attention particulière au renforcement de la collaboration régionale en vue de la gestion rationnelle des pesticides. Certaines des principales institutions, à savoir la FAO, l’université de Cape Town, l’Agence suédoise des produits chimiques et le Secrétariat de la SADC apportent leur soutien à ce forum depuis sa création. Grâce à une collaboration régionale, les pays sont en mesure de coopérer plus étroitement, de partager leurs ressources, de réduire les coûts de l’homologation des pesticides, et de coordonner la mise en œuvre d’accords multilatéraux sur l’environnement, tels que les Conventions de Bâle, de Stockholm et de Rotterdam.

Les participants ont reçu une formation sur l’identification des pesticides qui ont le potentiel d’être extrêmement dangereux à partir de leurs registres nationaux des pesticides, sur la gestion des risques et sur les protocoles à utiliser pour les enquêtes de terrain visant à évaluer les conditions d’utilisation des pesticides extrêmement dangereux. « La boîte à outils pour l’homologation des pesticides élaborée par la FAO facilite cette tâche importante qui doit être accomplie par les pays », a observé Nadia Correale de la Division de la production végétale et de la protection des plantes de la FAO.

L’atelier a également mis l’accent sur l’identification des lacunes et des difficultés rencontrées par les 15 pays (dont 13 sont Parties à la Convention de Rotterdam) lorsqu’il s’agit de remplir certaines obligations particulières au titre de la Convention, comme par exemple préparer et communiquer des notifications de mesures de réglementation finale en application de l’article 5 et saisir l’occasion de préparer et de communiquer des propositions d’inscription de préparations pesticides extrêmement dangereuses en vertu de l’article 6.

La coordinatrice de la partie FAO du Secrétariat de la Convention de Rotterdam a souligné que « la FAO, le Secrétariat de la Convention de Rotterdam, l’OMS, la KEMI et l’UCT continueront d’apporter leur soutien aux pays membres de la SADC pour les aider à achever la mise au point de leurs plans d’action nationaux et à prendre toutes mesures supplémentaires en vue de réduire les risques posés par les pesticides extrêmement dangereux ».

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Nadia Correale à l’adresse suivante : nadia.correale@fao.org

 

La gestion durable des produits chimiques et des déchets à UNEA-2

La réalisation de la dimension environnementale des Objectifs de Développement Durable (ODD) signifie parvenir à une gestion durable des produits chimiques et des déchets, le message de UNEA-2 à Nairobi, du 23 au 27 mai.

La gestion durable des produits chimiques et des déchets à UNEA-2

La gestion durable des produits chimiques et des déchets à UNEA-2

La réalisation de la dimension environnementale des ODD exige la réalisation de la gestion durable des produits chimiques et des déchets, qui est un message clé que UNEA-2 devrait souligner et réaffirmer. C’est également le message à transmettre par le personnel du Secrétariat BRS se rendant à UNEA-2, à Nairobi, du 23 au 27 mai 2016. Grâce à la participation à une série d'activités parallèles, aux tables rondes et aux événements sociaux dans la salle verte, du Secrétaire exécutif du BRS, Rolph Payet, et le Secrétaire exécutif adjoint Kerstin Stendahl, vont promouvoir la mise en œuvre des accords BRS dans le cadre des efforts visant à intégrer les produits chimiques et les déchets dans la mise en œuvre nationale des 17 objectifs ou ODS de développement durable.

Le Comité plénier de UNEA-2 se réunira tout au long de la semaine pour préparer les décisions pour leur adoption. Les négociations concernant la décision omnibus sur les produits chimiques et les déchets seront très importantes pour ces derniers, car elles constitueront un engagement renouvelé en faveur de la mise en œuvre renforcée au niveau national. La consommation et la production durables, les débris marins en plastique et en microplastiques, et la qualité de l'air ainsi que de nombreuses questions transversales, seront également relevant en tant que pièces dans le puzzle de la mise en œuvre des ODD, des thèmes qui pourraient bien être développés plus en détail (explorées plus en profondeur?) lors des triple CdP en 2017.

Le premier jour, le lundi 23 mai à 13.00h, Rolph Payet fera l'allocution d'ouverture au premier événement parallèle (# 1) de UNEA-2, sur le thème "Faire progresser la chimie durable dans un contexte de développement durable», organisé par le gouvernement de l'Allemagne, Ministère féderal de l'Environnement. Le mercredi 25 mai à 13.00h, le Président de la Convention Rotterdam, Franz Perrez de la Suisse, et Rolph Payet agiront comme Panélistes à l’évènement parallèle du PNUE (# 19) sur "Le rôle de soutien mutuel et les avantages des AME et l'Agenda 2030 pour le développement durable".

Le jeudi 26 mai à 13.00h, Rolph Payet participera comme panéliste à l’évenément paralèlle du gouvernement norvégien (# 24) sur "les déchets marins et microplastiques", pendant que Kerstin Stendahl animera à la même heure l’évènement parallèle (# 26) sur "L'impact sur les droits de l'enfant de l'exposition des enfants aux produits chimiques toxiques », organisé par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les substances et déchets dangereux, co-parrainé par le Bureau du haut commissaire aux droits de l'homme (HCDH) et de l'UNICEF. Ce soir-là à 17.00h, Rolph Payet participera alors comme panéliste de l’alliance mondiale des Universités / salle des événements verts su PNUE (# 22) sur "Innovation et Solutions: l’éducation environnementale pour les objectifs de développement durable".

En outre, le secrétariat BRS aura un stand d'information à UNEA-2 où les délégués intéressés pourront accéder, par voie électronique, à une série de documents et de publications importantes et où le personnel BRS posera des questions aux délégués concernant les ODD et les produits chimiques et les déchets . Le Secrétariat communiquera également les dernières nouvelles et mises à jour en direct et de Nairobi à travers tweets en directe sur @brsmeas. Suivez-nous sur twitter afin de rester à jour avec ce qui se passe à cet événement important qui est devenu connu comme «le parlement mondial pour l'environnement».

Pour obtenir plus d'informations sur UNEA-2 veuillez consulter le site Web du PNUE http://web.unep.org/unea/.

Programme spécial sur les produits chimiques et déchets: L’appel à propositions est ouvert

Le programme vise à renforcer les institutions nationales et de promouvoir l'intégration de la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets, le 1er appel à propositions est ouvert jusqu'au 4 Juillet ici 2016.

Programme spécial sur les produits chimiques et déchets: L’appel à propositions est ouvert

Programme spécial sur les produits chimiques et déchets: L’appel à propositions est ouvert

Le Programme spécial vise à renforcer les institutions nationales et à promouvoir l'intégration de la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets. Les principales activités soutenues par le programme permettent aux pays développer  les capacités institutionnelles pour la mise en œuvre des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, la Convention de Minamata et l'approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM).Les activités soutenues par le programme ont l'intention de renforcer les capacités nationales, de surveiller la mise en œuvre et l'application de la législation et des cadres réglementaires, et cela comprend l'élaboration de plans nationaux, des budgets, des politiques, des lois et des cadres de mise en œuvre pour la gestion des produits chimiques et des déchets tout au long de leur cycle de vie et à tous les niveaux.

Relier fondamentalement les produits chimiques et la gestion des déchets avec le programme de développement économique, environnemental et social est indispensable au développement durable. Ce programme crée un nouvel élan pour la mise en œuvre des accords internationaux sur les produits chimiques et les déchets, ainsi que d'autres engagements internationaux pertinents et des cadres politiques, y compris l'approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM). L'intégration de la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets dans l'Agenda 2030 pour le développement durable est une réalisation majeure.

Les propositions de projets incluent un délai d'exécution de trois ans. Dans certains cas, les allocations de projet peuvent être augmentées jusqu'à un maximum de US$ 500 000, moyennant une justification et une preuve suffisantes pour une approche globale de renforcement des institutions au niveau national et en tenant aussi compte des montants disponibles dans le Fonds d’affectation spéciale.

Plus d'informations sur www.unep.org/chemicalsandwaste/SpecialProgramme/SpecialProgrammeCallsforProposals/tabid/1061027/Default.aspx

Prévention du commerce illicite des produits sensibles pour l'environnement

Initiative Douanes Vertes: le Secrétariat BRS accueille la 11e réunion de l’Iniciative Douanes Vertes (GCI) à Genève du 14 au 15 avril 2016.

Prévention du commerce illicite des produits sensibles pour l'environnement

Prévention du commerce illicite des produits sensibles pour l'environnement
 
Bahreïn présente un record de 30 réponses sur l'importation

Le Département sur l'évaluation et le contrôle de l'environnement du Conseil supérieur du Royaume de Bahreïn, a présenté 30 réponses sur l'importation conformément à l'article 10 de la Convention de Rotterdam.

Bahreïn présente un record de 30 réponses sur l'importation

Bahreïn présente un record de 30 réponses sur l'importation

Le Département sur l'évaluation et le contrôle de l'environnement du Conseil supérieur du Royaume de Bahreïn, a présenté 30 réponses sur l'importation conformément à l'article 10 de la Convention de Rotterdam.

Cameroun soumet 23 réponses sur l'importation

Le Département des normes et du contrôle du Ministère de l'environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, a présenté 23 réponses sur l'importation en vertu de l'article 10 de la Convention de Rotterdam.

Cameroun soumet 23 réponses sur l'importation

Cameroun soumet 23 réponses sur l'importation

Le Département des normes et du contrôle du Ministère de l'environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, a présenté 23 réponses sur l'importation en vertu de l'article 10 de la Convention de Rotterdam.

Une importante réunion de planification se termine à Vientiane, RDP Lao

L'élaboration d'un plan d'action national et la définition des priorités en vue de la mise en œuvre de la Convention figurent parmi les résultats d'un important atelier accueilli par le gouvernement laotien à Vientiane, du 16 au 19 février 2016.

Une importante réunion de planification se termine à Vientiane, RDP Lao

Une importante réunion de planification se termine à Vientiane, RDP Lao

Accueilli par le Département du contrôle de la pollution du ministère laotien des Ressources naturelles et de l’Environnement, cet atelier de 4 jours avait pour objet de faciliter un dialogue entre les parties prenantes concernées et d’identifier les principaux éléments d’un plan national de mise en œuvre de la Convention.

Au total, 32 participants y ont pris part, y compris des responsables de dix ministères compétents et d’agences gouvernementales spécialisées, le secteur universitaire et des représentants de la société civile.

Les discussions ont permis de mettre au grand jour les difficultés au niveau de la réglementation ainsi que de la mise en application de la législation visant à protéger la santé humaine et l’environnement des effets éventuels des pesticides, dans un contexte où, selon les estimations, 95 % des produits pesticides ne portent pas actuellement d’étiquettes rédigées dans la langue nationale, et où les contraintes en matière de capacités - financières et humaines - sont considérables.

Christine Fuell, représentante de la partie FAO de la Convention de Rotterdam, a observé que « les participants étaient extrêmement motivés et qu’ils ont établi un canal de communication efficace entre les ministères et les conventions, couvrant entre autres tout l’éventail de questions ayant trait aux produits chimiques et aux déchets avec les correspondants nationaux de la Convention de Bâle et de la Convention de Stockholm. La RDP lao a l’intention de devenir un exemple par excellence pour ce qui est de la mise en œuvre des synergies au niveau national ».

Parmi les résultats concrets de l’atelier, il convient de citer :

  • L’élaboration d’un plan d’action national comprenant des tâches et des délais concrets ;
  • L’établissement d’un réseau entre tous les ministères concernés et le bureau de la FAO concernant son programme de gestion des pesticides en RDP lao ;
  • Une meilleure compréhension des synergies et des ODD (Agenda post-2015) ;
  • Un renforcement de la sensibilisation au niveau national grâce à une couverture par les chaînes de télévision et les journaux locaux.

Les prochaines étapes comprendront le soutien administratif à la nomination des deux nouvelles autorités nationales désignées, le soutien du Secrétariat pour la soumission des notifications de mesures de réglementation finale visant les 55 pesticides récemment interdits en PDR lao, ainsi que la planification d’un projet pilote portant sur les préparations pesticides extrêmement dangereuses.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Christine.fuell@fao.org, Yun.Zhou@fao.org.

La Tunisie ratifie la Convention de Rotterdam

Avec la ratification de la Convention par la Tunisie, le nombre de Parties à la Convention s’élève désormais à 155. La Convention entrera en vigueur à l’égard de la Tunisie le 9 mai 2016.

La Tunisie ratifie la Convention de Rotterdam

La Tunisie ratifie la Convention de Rotterdam
La Tunisie a ratifié la Convention de Rotterdam, ayant déposé son instrument de ratification auprès du Secrétaire-Général des Nations Unies le 9 février 2016. La Convention entrera en vigueur à l’égard de la Tunisie le 9 mai 2016 conformément à l’article 26 (2). Cette nouvelle ratification élève le nombre total de Parties à la Convention à 155. Pour plus d’informations, veuillez consulter: Etat des ratifications.
Minimize

Prochaines réunions

Minimize

Réunions récentes