Atelier sous-régional sur la gestion du cycle de vie des produits chimiques dans le cadre de la Convention de Rotterdam, pour l'Érythrée, l'Éthiopie, le Rwanda et la Tanzanie

Nairobi, Kenya du 02 décembre au 06 décembre 2019

Lieu: ICIPE, Campus Duduville, Nairobi

Points saillants: La Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause applicable à certains produits chimiques et pesticides dangereux faisant l'objet d'un commerce international établit un mécanisme international pour réglementer le commerce des pesticides et des produits chimiques industriels qui figurent à son annexe III. Malgré l'entrée en vigueur en 2004 de la Convention de Rotterdam et l'inclusion progressive de produits chimiques à son annexe III, la plupart des pays en développement manquent de capacités pour évaluer l'exposition nationale et mener une évaluation des risques des produits chimiques, nécessaires pour prendre des décisions d'importation pour les produits chimiques de l'annexe III.

Les principaux objectifs de cet atelier seront de faciliter le renforcement de la capacité des Parties à évaluer l'exposition nationale, à mener une évaluation des risques, à préparer et à communiquer les réponses à l'importation et à prendre des décisions sur les mesures réglementaires finales pour les produits chimiques inscrits à la Convention de Rotterdam tout en sensibilisant sur les produits chimiques dangereux grâce à l'utilisation du système harmonisé à l'échelle mondiale et des outils et approches disponibles à utiliser dans l'application de la précaution dans la gestion des produits chimiques industriels et des pesticides.

Les produits chimiques qui ont été interdits ou strictement réglementés pour des raisons de santé ou d'environnement sont énumérés à l'annexe III sur la base des notifications des mesures de réglementation finales (FRA) par les parties. Certains pays en développement ont une capacité très limitée d'évaluer les expositions, d'évaluer et d'entreprendre des évaluations des risques scientifiquement solides. Ainsi, les notifications au titre de la Convention semblent décliner, tant en nombre qu'en qualité, selon les critères des annexes I et II de la convention.

La réduction des risques chimiques est l'objectif ultime d'une gestion écologiquement rationnelle de tous les produits chimiques. Les options de réduction des risques comprennent des dispositions fondamentales telles que la législation sur la sécurité chimique et son application, ainsi que d'autres moyens nationaux de base pour la gestion des produits chimiques, un étiquetage adéquat, des soins et une gestion responsable par l'industrie.

Un résultat majeur de ce projet pourrait être un nombre accru de réponses à l'importation de nouveaux produits chimiques (par exemple SPFO, octabromodiphényléther et pentabromodiphényléther) et / ou des notifications de des mesures de réglementation finales (FRA), en raison de la connaissance accrue de la manière d'évaluer et de gérer les risques de tout produit chimique et notifier les FRA au Secrétariat. Les pays bénéficiaires bénéficieront d'un accès convivial aux boîtes à outils électroniques et aux informations scientifiques pour la prise de décisions concernant les produits chimiques et pesticides dangereux.

Organisateur: L'atelier est co-organisé avec le Centre régional de la Convention de Stockholm au Centre international de physiologie et d'écologie des insectes (ICIPE), à Nairobi, au Kenya.

L'Union européenne a aimablement financé ce projet.

Langue de travail: l’anglais

Objectifs de réunion:

  • Faciliter le renforcement des capacités des Parties des pays en développement à évaluer et à gérer les risques, à préparer et à communiquer les réponses sur l'importation et à prendre des décisions scientifiquement fondées sur les mesures réglementaires finales pour les produits chimiques qui répondront aux critères de l'annexe II de la Convention de Rotterdam;
  • Sensibiliser aux produits chimiques dangereux grâce à l'utilisation du SGH et faciliter également l'élaboration de cadres et de plans de mise en œuvre pour la gestion des produits chimiques industriels;
  • Fournir aux Parties des outils et des approches à utiliser dans l'application des principes de précaution dans la gestion des produits chimiques industriels et des pesticides ; par exemple, boîte à outils de gestion des produits chimiques industriels de la Convention de Rotterdam, boîte à outils d'évaluation des risques pour la santé humaine de l'OMS, boîte à outils sur les mesures réglementaires finales, boîte à outils de l'IOMC pour la prise de décisions en matière de gestion des produits chimiques, boîte à outils d'enregistrement des pesticides de la FAO et Guide LIRA et autres outils d'apprentissage en ligne.
  • Faciliter l'élaboration de cadres et de plans de mise en œuvre pour la gestion du cycle de vie des produits chimiques ;

Documents de l’atelier

 

TitleEnglish
Items: 1Load time table: 343.2213 msec
Report 2.33 MB

Informations de contact

Pour plus d'informations sur l'atelier, veuillez écrire à Alexander Mangwiro: alexander.mangwiro@brsmeas.org.